Archives de catégorie : "jeux vidéos"

World of Goo
Un jeu 2D Boy à jouer à la souris ou à la wiimote.

Qu’est ce que WOG? C’est un monde ou vivent plein de petits trucs avec lesquels vous allez pouvoir faire pleins de grand machins!

Ce n’est pas clair…. OK. Alors je reprends depuis le début. Vous avez peut-être déjà joué à un jeu de construction entre le puzzle et le casse-tête avec des petits bâtons qui s’emboîtent, ou fabriqué un château de cartes en retenant votre souffle à chaque oscillation et peut-être même joué à Lemmings ou Loco Roco? et bien WOG c’est un peu tout ça réuni en un seul jeu original et plein d’humour, avec en cadeau des musiques super.

Prenez en main votre wiimote ou votre souris, et faites connaissance avec de petites noiraudes (celles de Miyazaki) appelées goo. Attrapez les unes à unes et commencez à les assembler pour construire votre premier édifice, ou votre première catastrophe… En effet les boules de goo ne sont pas le matériau le plus solide qui soit pour bâtir un petit appartement cosy, et votre structure tiendra bien plus de la pâte à modeler élastique que de la poutre en acier. Rassurez-vous on ne vous demandera pas de dormir dedans (quoique ce puisse être une expérience amusante).

Lire la suite

Ce week-end, en me baladant dans certaines boutiques spé de jeux vidéo, je suis tombé sur un jeu PS3 à 5 euros neuf, Wolfenstein . Ne l’ayant pas, je me suis fait un petit plaisir pas cher. Ce jeu m’a rendu tout de suite nostalgique car j’ai joué par le passé à Wolfenstein 3d et return to the castle. Vous connaissez ? Certainement oui ! Quoi toi qui lis ce blog tu ne savais pas que Wolfenstein est une licence vieille de presque 20 ans ?

Laisse moi donc combler ton manque d’histoire de jeu et pour les autres je vous laisse vous remémorer les joies de tuer du nazis 😉

Les origines de Wolfenstein

Wolfenstein 3D (premier du nom ) est sortie en 1992 est fut le premier FPS du genre ou Doom LIke, quoique l’on devrait dire wolfenstein like car celui ci a été conçu avant doom et par les memes développeurs 😉 Mais bon, c’est plus simple de dire doom like quand même !

Lire la suite

DK Returns Country wii

16 ans après la sortie de Donkey Kong Country sur SNES, véritable hit vidéoludique, Retro Studios fait revenir notre cher Donkey Kong sur Wii, et les qualités du titre SNES ont été renouvelées : une ambiance colorée, un univers et un contenu riche, ainsi que de nombreuses trouvailles de gameplay. Donkey Kong est bel et bien de retour, et il casse la baraque !

Retour à l’ile paradisiaque de Kong.
Comme un bon jeu Nintendo, le spitch et on ne peut plus simple : Une sorte de masque vaudou géant a ensorcelé les animaux de l’île, et leur a ordonné de voler les bananes de Donkey Kong et de Diddy.

Lire la suite

prince of persia
prince of persia

Que de souvenirs avec Prince of Persia sur mon Amstrad CPC, un des meilleurs jeux sur cette bécane d’ailleurs.

Prince of Persia (1989) est un jeu d’aventure-action, plate forme en 2D développé par la société Broderbund pour le micro ordinateur Apple II. Son concepteur est Jordan Mechner à qui l’on doit les excellents Karateka (1984) et The Last Express (1997). Il sera par la suite traduit en 6 langues et adapté sur une vingtaine de supports, engendrant au total plus de 2 millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Le joueur contrôle un personnage qui a une heure pour délivrer la princesse des griffes de l’infâme grand vizir Jaffar. Pour cela il devra parcourir des niveaux remplis de pièges, d’énigmes et de soldats et une large panoplie de mouvement est disponible pour y venir à bout.

Ce jeu fut novateur sur plusieurs points. D’une part la technique d’animation très réaliste utilisée appelée rotoscopie, l’ancêtre de la motion capture était révolutionnaire à l’époque. Il y a avait aussi le fait de jouer en temps limité, le joueur n’a en effet qu’une heure pour sauver la princesse. A noter également l’absence de score et la présence d’une jauge de vie et de cinématiques. Tout autant d’éléments que l’on retrouvait que très peu dans les jeux de plate forme de la fin des années 80.

Lire la suite

Zork1 the great underground empire
Zork1 "The great underground empire"

 

Zork I: The Great Underground Empire, Ah Zork, quel jeu, un monument du jeu d’aventure ! Bien entendu je n’ai pas découvert ce jeu en 1980 mais seulement il y a quelques années grâce au développement de « l’abandonware » avec Internet. 

Bon alors Zork qu’est ce que c’est ? Ce jeu n’est en effet pas trop connu en France car il n’a jamais été traduit dans notre langue. Zork ce fût l’ancêtre des jeux d’aventure comme ceux par exemple des séries Monkey Island ou Les Chevaliers de Baphomet. 

Zork est un jeu d’aventure textuelle développé par Infocom et adapté sur une multitude de micro-ordinateurs des années 80. Il permet au joueur d’incarner un aventurier en quête de trésors. Le but du jeu est de trouver le maximum de trésors et de les ramener à un endroit donné. Pour cela il faudra résoudre beaucoup d’énigmes et interagir avec le clavier. C’est un jeu uniquement textuel où le joueur doit taper au clavier une phrase correspondant à ce qu’il désire faire. Le jeu propose une description de l’environnement et le joueur va taper des phrases du style : « open door », « kill troll with sword », get key …

Lire la suite

Disponible en français pour Gamecube exclusivement

On se souvient tous d’un petit robot rouge, drôle et maladroit, cadeau d’Ulysse à Télémaque son fils (Ulysse revient!!!), et dont la chanson a tourné en boucle dans plus d’un foyer des années 80, les années Jean Chalopin et Club Dorothée (vous avez le droit d’écraser une petite larme en pensant à tous ces mercredis après-midis passés devant la télé alors qu’il faisait beau dehors…). Et bien figurez vous que les Japonais ont pondu un jeu qui sent bon les Choco-BN et les dessins animés de notre enfance, tout en lorgnant aussi il faut bien l’avouer sur Totoro et Toy Story, excusez du peu en matière de modèle! Là je vous voit déjà scroller vers le bas de la page pour lever ce suspens insoutenable et savoir enfin de quel jeu je veux parler – au lieu de lire mon admirable prose pour laquelle j’aurai versé tant de sueurs, de sang et – okay, okay, j’arrête, je dis tout, je me mets à table, la perle rare s’appelle donc… Chibi-Robo! (en même temps, c’était facile, la réponse était dans le titre mais comme vous ne lisez jamais les titres…). Et tout de suite, la suite!

Lire la suite

Avis aux amateurs et nostalgiques de la Dreamcast. Une compilation va voir le jour sur PC et XBOX 360 le 25 Février.

La première chose que je me suis dite en voyant l’info : c’est génial je vais pouvoir rejouer à Shenmue ( Je ne l’ai malheureusement pas dans ma collec). Et bien que neni, pas de Shenmue à l’horizon. Seulement 4 jeux seront dans le pack : Sonic Adventure, Crazy Taxi, SEGA Bass Fishing, et Space Channel 5 : Part 2.

Lire la suite

Space Invaders, c’est laid , ultrasimple mais c’est très très addictif . Un Must !

Ce jeu vidéo développé par la société japonaise Taito, sorti en 1978 sur borne d’arcade. Il s’agit d’un shoot them up fixe. Tomohiro Nishikado conçoit et programme le jeu.
Il s’inspire de plusieurs médias populaires de l’époque pour réaliser Space Invaders tels que Breakout, La Guerre des mondes et Star Wars.
Considéré comme le premier archétype du shoot them up, il est aussi l’un des titres les plus influents et célèbres de l’histoire du jeu vidéo.

Lire la suite

Pac-Man est rond, glouton, tout jaune et déteste les fantômes. Gentillet ? mais plus efficace, tu meurs ! 100 000 jeux vendus en un an , qui envahit les salons en 1983.
c’est la même année le jeu vidéo va se doter de sa première mascotte : Mario.

Lire la suite

PONG

L’ancêtre créé en 1971, deux barres, un filet et une balle carrée qu’on se renvoie pendant des heures. Le hit des années 70. Total respect.

La version grand public de Pong est proposée en 1973 par Al Alcorn, Bob Brown, et Harold Lee. Atari en fait une démonstration en 1975 au CES.
Dans un premier temps, les réseaux de vente au détail ne sont pas intéressés par la console d’Atari. Certains disent que c’est lié à un échec de l’Odyssey de Magnavox,
mais ce n’était pas le cas : plus de 340,000 consoles Odyssey furent vendues jusqu’à la fin 1975.

Lire la suite

40/43